Au revoir, Jean-Pierre Diaz…

 

« Partir ensemble, finir ensemble ». Telle est la devise des randonneurs audax. J’ai connu un homme pour lequel cette belle maxime semblait avoir été faite. En effet c’était la philosophie toute naturelle de ce Grand Monsieur du cyclotourisme qu’était Jean-Pierre Diaz. Je crois l’entendre encore encourager les plus faibles et rester avec eux en laissant faussement entendre que lui aussi était un peu fatigué… un sourire de connivence, et l’on regagnait gentiment le peloton…Et pourtant, sous la modestie légendaire de Jean-Pierre se cachait un très beau palmarès :

 

- Paris-Brest-Paris (1.200 km).
- Paris-Nice (1.000 km).
- Paris-Le Galibier (600 km)
- Bordeaux-Paris (600 km).
- Paris-Mont Ventoux (1.000 km)
- Paris-Valloire-Le Galibier (1999).
- Tour de France (2003).

DSC00008.jpg

Il a effectué au moins 13 LYON CHAMONIX randonneurs , au moins deux PARIS BREST PARIS randonneurs, et tous les brevets randonneurs qualificatifs ( 200, 300, 400 600 et 1000). C'est sur le tour de FRANCE AUDAX  2003 qu'est née la chanson « Y a des hauts Y a des bas », avec des paroles adaptées aux cyclos et cyclottes.

Il a été le Président fondateur du PEPERE CLUB de Rillieux-la-pape affilié à la FFCT. L’intitulé du club en dit long sur la philosophie « anticompétition » de Jean-Pierre. A ce titre il a été l’organisateur d’un 200 km AUDAX dit « ZIGZAG » dans les années 90, puis celui d’un 400 km AUDAX en mai 2007, qu’il voulait pérenniser (juste avant sa maladie…).

C’était aussi un pédagogue averti et sa bonté naturelle le poussait vers les écoles de cyclotourisme et les enfants.

Quand, chaque année c’était la fête de « son » PEPERE CLUB, il faisait sa paella gargantuesque puis  sortait la guitare et parvenait à faire chanter tout le monde au son de l’une des ritournelles dont il avait le secret.

 Image1.jpg
 

 


Mais il y a d’autres facettes que ne connaissent pas forcément les innombrables cyclotouristes qui l’on connu. C’était tout d’abord un prince de la bonne humeur qu’il communiquait irrésistiblement. Irrésistiblement, voilà le mot. Il était en effet impossible de résister à son rire ou même à un de ses conseils, ou à une de ses demandes. C’était aussi un artiste complet. Il était auteur compositeur avec des textes magnifiques et un sens inné de la mélodie.

 

IMGP1666.jpg

Personne ne sait que sa sensibilité à fleur de peau le poussait aussi vers la chanson des rivières et qu’il pratiquait avec talent la plus belle des pêches : la pêche à la mouche au fouet…C’était un peintre émérite, huile ou aquarelle et beaucoup de ses œuvres ornent les murs des maisons des membres de sa famille… Et puis tout a basculé. Pour quelles raisons obscures croit-on qu’ils sont éternels, ces Grands Monsieurs qui nous ont tant marqués et qui sont nos Maîtres ? Certainement parce que nous avons encore besoin de leurs conseils et même de leur bienveillante protection…

En cette jolie matinée ensoleillée, propice à une belle sortie à vélo, il nous a dit au revoir pour un dernier grand voyage. Puis il a disparu derrière des fleurs si nombreuses qu’il nous semblait qu’il les nous les offrait, avec sa générosité légendaire, pour sécher nos larmes.

 

 

 DSC00085.jpg

B.B et G.D

http://www.pepere-club.fr

 

 

 


Date de création : 16/01/2009 # 15:17
Dernière modification : 16/01/2009 # 17:54
Catégorie : La vie du Pépère-club - Hommage à Jean Pierre
Page lue 4087 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !